ÉDITORIAL

Janvier…   

          Il peut arriver qu’un professeur, en faisant au tableau un exercice de démonstration mathématique remarque qu’une erreur fatale s’est glissée d’une manière inattendue. Avec courage et honnêteté, il pourrait trancher : « On efface tout et on recommence ! »

Signe qui va libérer l’élève questionné et le professeur bien embarrassé. On passe l’éponge et on efface les fautes du passé. Mais il faudra reprendre le travail en identifiant l’erreur.

         Il en va un peu de même lorsque l’on fête joyeusement la fin d’une année. Après le compte à rebours le 31 décembre à minuit, on remet le compteur à zéro. On s’embrasse, on se souhaite de bons vœux et on prend des résolutions : une occasion de repartir d’un nouveau pas. Tout en gardant les traces d’un passé qui restent indélébiles… nos vies se font pages blanches, prêtes à recevoir des mots réparateurs et ouvertes à la bienveillance.

« Tu trouves le monde mauvais ? disait saint Augustin. Sois bon : il deviendra meilleur. »

Un beau programme d’année, que je vous souhaite sainte et heureuse !

Frère Albert ANDRÉ

Spiritualité

Le frère Charles Howard, qui fut Supérieur Général des Frères Maristes, relatait dans sa circulaire « Spiritualité apostolique mariste » cet épisode…

         Je viens de lire la relation d’un prêtre, le père Joseph Filumi, d’Albanie. Trente huit ans en prison et avec des périodes de torture. Sa santé est ruinée, mais pas sa foi. Récemment, on lui a restitué son église.

         Des amis italiens lui ont offert le linge d’autel et quelques petits dons pour son église. Dans sa chambre, il avait un lit de camp, une table, quelques chaises, une petite bibliothèque et une armoire bien répartis autour d’un grand trou dans le plancher, car là, les planches s’étaient rompues. On lui demanda ce qu’on pouvait encore lui apporter. Il regarda alors autour de son église, vraiment pauvre selon n’importe quels critères, et il dit : « Cette église est maintenant si belle ; nous n’avons plus besoin de rien d’autre ici. » Et puis il regarda sa chambre : « J’ai tout ce qu’il me faut. Maintenant tout doit aller à la mission. Aidez-moi à imprimer un catéchisme que je suis en train de traduire. Aidez-nous à travailler pour la mission. »

         Et le frère Charles Howard de conclure : « Pourrons-nous vivre notre vie avec ce même zèle et cette même passion ? Quel que soit notre apostolat, si notre amour est fort, nous serons des hommes passionnés, des hommes de feu pour la mission comme Champagnat. »

Nouvelles du Bua

  • Lundi 2 décembre : l’entreprise Dron vient de terminer la réfection du préau ainsi que la réparation de nombreuses toitures de notre Centre d’accueil.
  • Mardi 3 décembre : rencontre du Groupe ‘Cefoc’ en soirée
  • Vendredi 6 décembre : Saint Nicolas est passé dans la communauté au cours de cette nuit. Et ce matin, les étudiants de l’Ucl en stage à Arlon terminent leur séjour dans notre maison.
  • Samedi 7 décembre : Anne Zachary est présente dans la ‘salle Champagnat’ pour l’animation de son groupe ‘Qi Gong’.
  • Vendredi 13 décembre : Christian Derijcke et quelques membres de sa famille sont à Maisonnette. Ils profiteront de leur séjour chez nous pour se rendre aux festivités organisées à Bastogne, à l’occasion du 75ème anniversaire de l’offensive des Ardennes.
  • Samedi 14 décembre : la ‘salle Laurent’ est occupée par des Confirmands de Habay qui seront rejoints par quelques parents lors de l’Eucharistie vécue dans notre chapelle.

         La ‘salle Champagnat’, quant à elle, était occupée par Mme Matthieu, animatrice d’un groupe de ‘Bien-être’.

Frère Albert est de retour en communauté après trois bonnes semaines de formation mariste vécue à San Lorenzo de l’Escorial (nord de Madrid).

  • Dimanche 15 décembre : arrivée des premiers jeunes des Universités ou Hautes Ecoles du pays qui ont choisi de venir chez nous passer le blocus de préparation à leurs examens. Les plus courageux seront encore parmi nous début janvier. Notre petit Centre d’accueil va entrer dans un silence plus intense afin de permettre à chacune et chacun de profiter au mieux de ce temps de retrait.
  • Mercredi 18 décembre : en soirée, rencontre mensuelle du ‘groupe Champagnat’.
  • Mercredi 25 décembre : Noël ! Les frères auront vécu ici ou là dans les paroisses environnantes la célébration de la Nativité. Toute la communauté est au complet pour fêter la naissance du Seigneur autour d’une table bien garnie.
  • Jeudi 26 décembre : Monsieur l’abbé Jean-Marie Piron est parmi nous pour vivre un temps de repos bien mérité.

Vendredi 27 décembre : nous fêtons en communauté les 94 ans de notre frère Marcien.

La page Facebook du Bua :
Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook  https://www.facebook.com/Le.Bua.Habay/.

N’hésitez pas à la visiter, à la partager et à « liker » nos publications.

Agenda

Activités proposées par la Communauté mariste

Samedi 11 janvier : Journée de ressourcement.  Avec Jean-Claude Brau, théologien, et formateur au CEFOC  – Thème : Le Sermon sur la montagne en Matthieu : « On vous a dit… Moi je vous dis… »              

Dimanche 12 janvier : Journée des familles – Approfondissement d’un thème biblique, ateliers divers –  prise en charge des enfants, Célébration eucharistique…

Samedi 15 février : Journée de formation… Avec Eric Clotuche, professeur de philosophie, psychologue et  psychothérapeute.
Thème : La méditation est essentielle comme démarche de bien-être ! Mais peut-elle avoir une visée spirituelle, et peut-elle être chrétienne ?

A bloquer déjà dans l’agenda… de belles rencontres en perspective :

Renseignements et inscriptions : fr.albert.andre@gmail.com et/ou voir l’Agenda du site.

Et durant l’année… Et durant l’année… Qi-gong avec Anne Zachary – 0495.22.84.36   /   Animation de retraites scolaires avec Emmanuelle Lambin – 0485.872.805   /   Rencontres CEFOC – Centre de formation Cardijn avec Paulette Cornet – 0474.93.75.94

Livre du mois

Emmanuel GODO, l’auteur de Mais quel visage a ta joie, invite ses lecteurs à suivre le fil d’or qui mène des premières joies à la grande Joie. Des poussières du grenier à ce qui ne meurt pas.

Dans ces pages vibrantes  de souvenirs familiaux aussi, Emmanuel Godo nous fait partager sa ferveur pour les figures aimées, l’étrange fécondité des deuils, la bibliothèque et les meubles d’un autre âge…

La joie, aussi délicieuse soit-elle, trop souvent, elle nous manque. L’écrivain, nous parle de la joie, de l’imprévu, de la joie du détail…Tout un terreau mélangé de légendes et de réalité qui compose à notre joie profonde les traits d’un visage, unique et incomparable.

L’auteur a le don de prendre le lecteur par la main et de l’emmener absolument où il veut. Il parvient à nous déplacer du souvenir à la présence et nous invite à ‘prendre notre part dans le labeur de vivre.’

Voilà le genre de livre qu’on regretterait de lire sans un crayon à la main, pour noter sur le coin d’une feuille ou souligner les phrases qui nous traversent au fil des pages.

Emmanuel Godo, né en 1965, est agrégé de lettres, docteur ès lettres et professeur de littérature en classes préparatoires au lycée Henri-IV à Paris  – Editions Salvator, 192 p. 18 € –

Texte du mois

Chacune des journées de ma vie quotidienne, Seigneur, est ta journée : journée de ta grâce, journée de ton amour. Ainsi, Seigneur, il me faut à la fois vivre chacune de mes journées et l’accepter comme ta journée.

En t’aimant, je retrouve ce qui était perdu. Tout redevient chant de louange et d’action de grâces à l’adresse de ton infinie majesté. Ce qui était divisé, ton amour le ramène à l’unité ; ce qui était répandu, tu le ramasses en toi ; ce qui était devenu purement extérieur, ton amour le fait rentrer à l’intérieur.

Mais cet amour qui accepte la vie quotidienne telle qu’elle se présente, qui transforme pourtant chacune de mes journées humaines en une journée de grâce pour la faire aboutir à toi, cet amour, toi seul tu peux m’en faire don.

Je n’ai qu’une prière à balbutier : accorde-moi le don le plus banal et le plus merveilleux qu’il soit : touche mon cœur par ta grâce, accorde-moi ton amour. Permet qu’en usant des choses de ce monte, dans la joie ou la douleur, j’arrive à travers elles, à te comprendre et à t’aimer… Afin qu’un jour, toutes mes journées aboutissent à l’unique jour de ta vie éternelle.

 Karl Rahner

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Spiritualité

RGPD *

Nos anciennes Newsletters

Décembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de décembre 2019

Novembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de novembre 2019

Octobre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois d’octobre 2019

Septembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de septembre 2019

Juillet-août 2019

Téléchargez notre newsletter des mois de juillet-août 2019

Juin 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de juin 2019

Mai 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de mai 2019

Avril 2019

Téléchargez notre newsletter du mois d’avril 2019

Mars 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de mars 2019

Février 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de février 2019

Janvier 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de janvier 2019

Décembre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de décembre 2018

Novembre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de Novembre 2018

Octobre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois d’octobre 2018

Mai 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de mai 2018

Avril 2018

Téléchargez notre newsletter du mois d’avril 2018

Mars 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de mars 2018