ÉDITORIAL

Février…

Dès l’Antiquité, on a donné à ce mois que nous entamons à présent le nom de « février ». C’était le mois des purifications (februarius), probablement parce que c’était une période de l’année très pluvieuse en Italie. En effet disent les agriculteurs, le mois de février doit être froid et pluvieux pour que les récoltes soient excellentes : « Neige, eau, pluie, brouillard de février vaut du fumier » dit-on dans l’Allier.  

En février on fête la présentation de Jésus au Temple, soit quarante jours après la naissance de l’Enfant comme il était stipulé dans la Loi mais également… la Saint Valentin. On pense que ce saint était un simple prêtre qui est mort supplicié un certain 14 février 270, sous le règne de l’empereur Claude II.

En 495, le pape Gélase Ier en fait le saint patron des fiancés et des amoureux. En réalité, il se greffe sur une antique fête païenne que les Romains célébraient depuis des centaines d’années. En effet, le 15 février, la mythologie polythéiste honorait chaque année Lupercus, le dieu de la fécondité.         

 Que le Seigneur bénisse les fiancés et amoureux de cette année !

Frère Albert ANDRÉ

Spiritualité et mission

Nous sommes au Venezuela, dans l’état Amazonas. L’école mariste Santa Catalina se trouve à Caño Mánamo, localité de 1.130 habitants que l’on ne peut atteindre que par la rivière en canoë. Les gens y vivent de la pêche, de l’élevage du bétail et des emplois gouvernementaux dans le village.

Actuellement, quatre Frères Maristes, deux Sœurs d’Action paroissiale et un groupe de professeurs laïcs rendent possible une éducation intégrale et travaillent à l’évangélisation dans la zone.  À partir du moment où l’école leur a été confiée, les Maristes ont procédé à l’amélioration des installations et à la réparation des appartements qui se trouvaient très détériorés : lits, portes, fenêtres, pupitres… mais aussi achat d’un groupe électrogène, de pompes, de bassins pour l’eau, d’ustensiles de cuisine et de vaisselle, etc.

Cette école accueille des autochtones waraos (filles et garçons). Les étudiants qui voulaient poursuivre leur baccalauréat devaient se rendre dans les villes environnantes, ce qui supposait un obstacle économique quasi insurmontable pour les parents. Pour cette raison, dès 2011, les jeunes garçons et filles ont pu compléter tout le baccalauréat à l’école. Les Maristes espèrent pouvoir ouvrir le plus tôt possible l’internat pour les indigènes qui vivent à l’intérieur du fleuve, pouvoir leur fournir de la nourriture, développer une formation agraire et bovine et faire en sorte que l’électricité et l’eau potable atteignent la population. Les habitants apprécient vivement la démarche éducative qui a été élaborée.

Le projet vise également le développement de l’aide médicale étant donné qu’un malade doit être transporté en canoë à la ville la plus proche, à trois heures et demi de route, et même davantage. Ces projets seront réalisés avec toute la communauté voisine.

Nouvelles du Bua

  • Vendredi 3 janvier : les derniers jeunes venus en blocus dans notre maison sont repartis en famille ou sur leur lieu d’études pour commencer leur session d’examens. Nous leur souhaitons le meilleur pour ce temps d’épreuves.
  • Mardi 7 janvier : groupe Cefoc en soirée.
  • Mercredi 8 janvier : en soirée, quelques personnes étaient présentes pour un temps de Partage d’Evangile.
  • Samedi 11 janvier : rencontre formative animée par Jean-Claude Brau sur le thème évangélique du ‘Sermon sur la Montagne’.
  • Dimanche 12 : beaucoup d’animation dans la maison avec la rencontre de quelques familles. Au programme : prise en charge des enfants et pour les adultes approfondissement du thème ‘Le baptême de Jésus’.
    Pique-nique tiré du sac, promenade, temps libre pour la confession et l’adoration, Eucharistie festive pour clôturer la journée, collation ‘gâteaux, fabrication-maison’… Une très belle expérience qui sera proposée de nouveau le dimanche 29 mars.
  • Jeudi 16 janvier : temps de rencontre dès 10h du matin pour prêtres et bénévoles du Doyenné de Habay. Un repas de qualité a été servi sur le temps de midi. Un bon moment de partage et de convivialité.
  • Vendredi 17 janvier : arrivée de 25 jeunes et leurs accompagnants de la paroisse de Beauraing venus vivre une rencontre de préparation à la confirmation jusqu’à dimanche après-midi. Avec sérieux ils ont préparé une lettre qui a été communiquée à Monseigneur Warin.
  • Samedi 18 janvier : Trois jeunes adultes encadrés par Olga et le père Vincent sont dans notre maison durant quelques heures pour préparer leur prochaine Confirmation.
  • Mercredi 22 janvier : en soirée, rencontre mensuelle du Groupe Champagnat.
  • Samedi 24 : Mme Marie Matthieu anime son groupe de ‘bien-être’.
  • Mardi 28 janvier : des jeunes étudiants de Malmedy qui font une formation à Arlon sont dans notre Centre d’accueil durant quelques heures.
  • Mercredi 29 janvier : arrivée ce matin d’une vingtaine de jeunes du Collège St Pierre de Jette pour y vivre une retraite scolaire jusqu’à vendredi après-midi.
  • Jeudi 30 : quatre frères maristes venus d’Espagne et de Rome sont de passage dans notre communauté jusqu’à demain matin.

La page Facebook du Bua :
Vous pouvez aussi nous suivre sur notre page facebook  https://www.facebook.com/Le.Bua.Habay/.

N’hésitez pas à la visiter, à la partager et à « liker » nos publications.

Agenda

Samedi 15 février 2020   –   Journée de formation animée par Eric CLOTUCHE, professeur de philosophie et de psychologie ainsi que psychothérapeute.
Thème : La méditation est essentielle comme démarche de bien-être !
Mais peut-elle avoir une visée spirituelle, et peut-elle être chrétienne ?

Accueil dès 9h15 – Début à 9h45 !    Fin de la rencontre : 16h avec la collation.
Frais (animation – collations et repas compris) : 25 €

 A bloquer dès aujourd’hui dans l’agenda… !
Renseignements et inscriptions : fr.albert.andre@gmail.com et/ou voir l’Agenda du site.

 Et durant l’année… Qi-gong avec Anne Zachary – 0495.22.84.36   /   Animation de retraites scolaires avec Emmanuelle Lambin – 0485.872.805   /   Rencontres CEFOC – Centre de formation Cardijn avec Paulette Cornet – 0474.93.75.94/

Livre du mois

« Maman est morte ce matin et c’est la première fois qu’elle me fait de la peine. »

Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d’apprivoiser l’inacceptable : la disparition de la femme qui l’a mis au monde.

Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l’humour, le culte de la joie.

Ce texte explore le présent d’une détresse tout autant que le passé d’un bonheur, tandis que s’élabore la recomposition d’un homme mûr qui n’est plus « l’enfant de personne ».

Éric-Emmanuel Schmitt atteint ici, comme dans La nuit de feu, à l’universel à force de vérité personnelle et intime dans le deuil d’un amour. Il parvient à transformer une expérience de la mort en une splendide leçon de vie.

Journal d’un amour perdu, Edit. Albin Michel, 2019

Texte du mois

Serais-tu ce chemin qui piétine notre vie,
vers nous ne savons pas où ?

Serais-tu cette vie qui se dévide
à espérer une chance qui ne nous sourit pas ?

Serais-tu cette vérité qui nous colle moins à la peau
que la peur et le doute ?

Serais-tu cette demeure où ne se réchauffent plus nos cœurs refroidis d’amertume ?

Toi, ce chemin qui ne monte nulle part parce qu’il court à l’invisible ?

Toi, cette vie qui n’est donnée que pour mourir
puisqu’elle est faite pour se livrer ?

Toi, cette vérité à quoi l’on se sacrifie
quand tout chavire autour de soi ?

Toi, cette demeure sans murs,
ni toit, ni serrures et qui s’appelle l’amitié ?

*

Si c’est toi, Christ, tout cela, je crois en toi. C’est tellement humain tout cela qu’un Dieu seul peut l’avoir pensé !

(cf. Jean 14,1-10) Extrait du Livre de la prière.

INSCRIPTION A LA NEWSLETTER

Spiritualité

RGPD *

Nos anciennes Newsletters

Janvier 2020

Téléchargez notre newsletter du mois de janvier 2020

Décembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de décembre 2019

Novembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de novembre 2019

Octobre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois d’octobre 2019

Septembre 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de septembre 2019

Juillet-août 2019

Téléchargez notre newsletter des mois de juillet-août 2019

Juin 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de juin 2019

Mai 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de mai 2019

Avril 2019

Téléchargez notre newsletter du mois d’avril 2019

Mars 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de mars 2019

Février 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de février 2019

Janvier 2019

Téléchargez notre newsletter du mois de janvier 2019

Décembre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de décembre 2018

Novembre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de Novembre 2018

Octobre 2018

Téléchargez notre newsletter du mois d’octobre 2018

Mai 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de mai 2018

Avril 2018

Téléchargez notre newsletter du mois d’avril 2018

Mars 2018

Téléchargez notre newsletter du mois de mars 2018